Comment aider ?

Vous voulez changer le monde ? Vous êtes au bon endroit ! Rejoignez W4 dans son action pour l'émancipation des femmes et des jeunes filles ! Vous pouvez donner à nos projets à travers le monde, créer votre équipe de levée de fonds, offrir vos services comme e-volontaire et/ou parler de nos actions autour de vous.

Comment aider ?

Choisissez un ou plusieurs projets qui vous tiennent à coeur dans notre portefeuille de projets à travers le monde, faites un don et suivez son impact sur le terrain : votre don peut changer, voire sauver des vies !

Comment ça marche ?

Créez votre propre super équipe afin de lever des fonds pour un ou plusieurs projets qui vous tiennent à coeur, puis invitez vos amis/collègues/famille à donner et à changer le monde à vos côtés ! Multipliez le bien autour de vous, multipliez votre impact !

Comment ça marche ?

Offrez à un ami / un collègue / un être cher un cadeau unique et inoubliable avec une carte cadeau W4 ! Quand vous offrez une carte cadeau W4, le destinataire de votre cadeau peut choisir le projet qu'il souhaite soutenir parmi de nombreux projets d'émancipation des filles et des femmes à travers le monde. Le destinataire va recevoir des informations régulières tout au long de l'année concernant ce projet, ainsi que des goodies W4 en lien avec le projet. Alors, offrez une carte cadeau W4 et diffusez beaucoup de joie et d’amour autour de vous !

WOWWIRE

Le blog

Rechercher

Lisa Shannon: Stopper la violence faite aux femmes congolaises en tissant des liens invisibles de solidarité féminine

Chenni Xu & Brittany Tanasa

25/11/2011

Lisa Shannon, A thousand Sisters, Congo, violence contre les femmes, enfants, viols, violences sexuellesEn 2005, Lisa Shannon était assise dans son salon et regardait à la télévision l’émission d’«Oprah». La célèbre présentatrice avait invité la fondatrice et directrice de «Women for Women International», Zainab Salbi, pour parler de la guerre au Congo et de ses conséquences terribles sur les femmes : alors que plus de 5,4 millions de personnes sont décédées dans ce pays depuis 1998, pour les femmes, cette «guerre mondiale africaine» -comme certains la surnomment- est en effet synonyme d’actes de viol et de torture au quotidien. Une situation abominable : entre 2006 et 2007, plus de 400 000 femmes ont été violées. Face à l’ampleur de la violence sexuelle faite aux femmes, la représentante spéciale des Nations Unies chargées des violences sexuelles dans les conflits armés, Margot Wallstrom, n’a d’ailleurs pas hésité à qualifier le Congo de «capitale mondiale du viol».

 

Après avoir ouvert les yeux sur ces atrocités, Lisa Shannon n’avait plus d’autres choix. Elle était déterminée à agir. Rapidement, elle a parrainé deux femmes, à travers le programme Congo mis en place par «Women for Women International» et a créé l’évènement «Courrez pour les femmes au Congo», une course/marche destinée à collecter des fonds pour soutenir davantage le programme. Elle s’est aussi rendue au Congo, où ses rencontres inoubliables avec des congolaises l’ont poussée à lancer l’organisation «Mille Soeurs» et à mettre en place des programmes de sensibilisation. Par la suite, Lisa Shannon a consacré sa vie à mettre en lumière les conséquences abominables du conflit armé sur les enfants et les femmes et à diriger le mouvement pour faire cesser la violence en République Démocratique du Congo.

 

A Thousand Sisters, Lisa Shannon, Women for Women International, Congo, violence contre les femmes

Publié l’an dernier, le livre poignant de Lisa, «Mille Soeurs : Mon voyage dans le pire endroit au monde pour être une femme», raconte son odyssée. Ou comment devenir leader d’un mouvement de lutte contre les atrocités faites aux femmes congolaises, alors que l’on avait une vie stable et une brillante carrière de femme d’affaires aux Etats-Unis. Lisa Shannon revient sur sa prise de conscience de la réalité de la guerre au Congo, ses voyages et rencontres qui ont changé sa vie, et son engagement comme militante oeuvrant à l’échelle mondiale, déterminée à mettre fin à de tels crimes contre l’humanité. Les images frappantes et les souvenirs bouleversants des expériences et rencontres de Lisa au Congo rendent vivante chaque page du livre, véritable témoignage du combat quotidien des enfants et des femmes de ce pays. «Les femmes doivent nourrir leurs enfants. Chaque jour, elles marchent de longues heures pour aller cultiver leurs champs et prennent le risque de se faire violer sur le chemin. Mais il n’y a pas d’autre alternative. Sauf celle, terrible, de regarder leurs enfants mourir de faim. La violence sexuelle au Congo est utilisée comme une arme de guerre. «Il y aurait une compétition entre les groupes armés afin d’être le plus brutal possible» écrit même Lisa, reprenant les propos d’un chercheur d’Harvard.

 

Malgré l’environnement épouvantable dans lequel les femmes congolaises vivent et les souffrances qu’elles endurent, leur générosité et leur gentillesse sont, comme le montre Lisa, inébranlables. «Ceux qui attaquent (la milice connue sous le nom Les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda) peuvent frapper. Ils peuvent chasser ces femmes de leurs maisons, brûler leurs familles vivantes, les emmener dans la forêt, les violer, leur prendre tout ce qu’elles possèdent, et les laisser sans aucun moyen de s’en sortir. Mais si ces femmes voient un enfant qui n’a plus personne, elles vont s’occuper de lui.» A la suite de traumatismes inimaginables, les femmes congolaises font preuve de courage, de résilience et de joie dans leur façon d’appréhender la vie. En décrivant l’une de ses Soeurs congolaises, Lisa remarque : «Cette femme a quelque chose – une contenance naturelle, une dignité silencieuse – que je dois encore trouver en moi-même». 

 

Lisa Shannon, A Thousand Sisters, Run for Congo Women, Women for Women International, violence contre les femmes, Congo

Grâce à son organisation Mille Soeurs, Lisa aide les femmes congolaises à reconstruire leurs vies et leurs futurs. Mais elle les pousse aussi à s’émanciper, en leur permettant de devenir des leaders au niveau international pour changer le Congo. : «C’est une chose d’aider les femmes à reconstruire leur vie, c’en est une autre de les voir devenir leaders» affirme Lisa, bien déterminée à atteindre son but. ered, that other people care about us. It raises our hope.”

 

A la fin du livre, Lisa repense à tout le chemin parcouru et fait remarquer avec fierté : «Nous avons parrainé plus de mille soeurs congolaises et ces femmes s’occupent ensemble de plus de cinq mille enfants». Pour cela, elle a travaillé sans relâche pour défendre les droits des congolaises, sensibiliser à leurs problèmes les populations du monde entier, encourager les gouvernements à voter une loi pour lutter contre les causes du conflit armé au Congo. Mais une des choses les plus importantes aux yeux de Lisa est sans doute d’avoir réussi à donner du courage à toutes ces femmes. A leur avoir fait prendre conscience que leurs histoires intéressaient beaucoup de personnes, admiratives de leur force et prêtes à les aider dans leur combat. «Je ne sais pas comment arrêter ces atrocités et faire réagir les gens», écrit Lisa. «Mais quand je regarde dans les yeux de ma soeur, je sens que nous avons construit quelque chose que la folie ne peut pas atteindre. Comme des liens invisibles.»

 

Lisa est allée plusieurs fois au Congo et a levé, pour le programme Congo de «Women for Women International», plus d’un million de dollars à ce jour. Elle a également parrainé plus de 1900 femmes. En juin 2011, elle a initié avec succès un vaste mouvement populaire pour réclamer une loi visant à régulariser l’utilisation des minéraux de guerre (largement responsables de la persistance du conflit armé au Congo) aux Etats-Unis. Sous l’égide de Mille Soeurs, Lisa a aussi créé un second programme appelé Les Sœurs de Somalie. Ce dernier est destiné à aider les femmes qui survivent aux violences sexuelles en Somalie. Selon l’étude de TrustLaw, ce pays fait effectivement partie des cinq pires endroits au monde pour être une femme. Taux élevés de mortalité maternelle, viol, mutilation génitale, mais aussi accès très insuffisant à l’éducation, à des activités rémunératrices et aux soins médicaux … le pays ne laisse que très peu d’opportunités de s’en sortir à sa population féminine. A travers l’initiative des Soeurs de Somalie, Lisa souhaite reproduire en Somalie le succès obtenu auprès des femmes du Congo. 

 

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous vous invitons à rejoindre Lisa Shannon et ses soeurs, afin de construire un monde où femmes et jeunes filles peuvent vivre en sécurité, sans violence, et sont capables de vivre leur vie pleinement.

 

Pour en savoir plus sur le travail incroyable de Lisa Shannon, rendez-vous sur « A thousand Sisters » (site en anglais) 

 

© Women’s Worldwide Web 2011

Partager cet article

Une histoire à partager?

Contactez-nous
S'inscrire à la newsletter

Notre rédactrice en chef

Andrea Ashworth

est écrivain, journaliste et universitaire. Elle a étudié et enseigné à Oxford, Yale et Princeton. Andrea a écrit pour de nombreuses publications, comme Vogue, Granta, The Times, The TLS et The Guardian. Elle est l'auteur d'un bestseller international, La petite fille de Manchester (titre original : "Once in a house on fire") pour lequel elle a reçu un prix. Andrea cherche à sensibiliser l'opinion sur la violence conjugale et à promouvoir l'alphabétisation et l'éducation.

Close