Comment aider ?

Vous voulez changer le monde ? Vous êtes au bon endroit ! Rejoignez W4 dans son action pour l'émancipation des femmes et des jeunes filles ! Vous pouvez donner à nos projets à travers le monde, créer votre équipe de levée de fonds, offrir vos services comme e-volontaire et/ou parler de nos actions autour de vous.

Comment aider ?

Choisissez un ou plusieurs projets qui vous tiennent à coeur dans notre portefeuille de projets à travers le monde, faites un don et suivez son impact sur le terrain : votre don peut changer, voire sauver des vies !

Comment ça marche ?

Créez votre propre super équipe afin de lever des fonds pour un ou plusieurs projets qui vous tiennent à coeur, puis invitez vos amis/collègues/famille à donner et à changer le monde à vos côtés ! Multipliez le bien autour de vous, multipliez votre impact !

Comment ça marche ?

Offrez à un ami / un collègue / un être cher un cadeau unique et inoubliable avec une carte cadeau W4 ! Quand vous offrez une carte cadeau W4, le destinataire de votre cadeau peut choisir le projet qu'il souhaite soutenir parmi de nombreux projets d'émancipation des filles et des femmes à travers le monde. Le destinataire va recevoir des informations régulières tout au long de l'année concernant ce projet, ainsi que des goodies W4 en lien avec le projet. Alors, offrez une carte cadeau W4 et diffusez beaucoup de joie et d’amour autour de vous !

WOWWIRE

Le blog

Rechercher

Filles, Pas Épouses et W4 lancent un nouveau partenariat : Ensemble, mettons fin au mariage des enfants !

Lois Paatan

26/09/2017

Filles pas Epouses - W4

Toutes les deux secondes, une fille mineure est mariée. De façon tragique, le mariage des enfants touche des millions de filles chaque année, dans le monde entier. Nous pouvons changer cela. Ensemble, mettons fin au mariage des enfants !

 

Filles, Pas Épouses est un partenariat global et innovant d’organisations de la société civile. Son objectif ? Mettre fin à la pratique du mariage des enfants à travers un effort commun et unifié.

 

Galvanisé par cet esprit collectif, W4 a noué une collaboration avec Filles, Pas Épouses ! Celle-ci vise à fournir des opportunités de développement de compétences et de financement à des organisations locales de la société civile – plus spécifiquement en Afrique francophone – qui travaillent  sans relâche sur le terrain pour mettre fin à cette pratique.

 

Cette interview avec Filles, Pas Épouses est le premier article d’une série sur le mariage des enfants et les solutions qui existent pour y mettre fin.

 

Copy of Girl talks about child marriage

Une adolescente parle d’un club pour l’émancipation des filles durant une visite scolaire à Lusaka, en Zambie.

Crédit Photo : Vatice Mushauko / Filles, Pas Epouses

 

Pouvez-vous nous décrire brièvement la mission et les activités de Filles, Pas Épouses ?

 

Filles, Pas Épouses est un partenariat mondial de plus de 800 organisations de la société civile à travers le monde, toutes engagées à faire cesser le mariage des enfants. Nous partageons la conviction que chaque fille a le droit de mener la vie qu’elle souhaite et que, en mettant fin à cette pratique, nous pouvons parvenir à un futur plus sûr, sain et prospère pour tous.

 

Ensemble, nous sommes plus forts. Les membres de Filles, Pas Épouses travaillent pour maintenir la question du mariage des enfants en haut de l’agenda mondial. Ils s’activent à rendre plus compréhensibles les solutions qui existent pour mettre fin à cette pratique, et à demander des lois, des mesures politiques et des programmes spécifiques qui feront une véritable différence dans la vie de milliers de filles.

 

 

« Les organisations communautaires ont un rôle critique à jouer pour mettre un terme aux mariages d’enfants ; nous ne pouvons mettre fin à cette pratique sans elles. Leur travail a besoin d’être soutenu, et nous devons nous assurer que nous mettons constamment en valeur leurs connaissances et expériences, plus particulièrement dans les discussions internationales. »

– Lakshmi Sundaram, Directrice exécutive, Filles, Pas Épouses

 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur la Théorie du Changement ?

 

Chaque année, 15 millions de filles sont mariées avant l’âge de 18 ans. Comment donc parvenir à un monde sans mariages des enfants, un monde dans lequel les filles et les femmes jouiraient d’une égalité avec les garçons et les hommes ? Filles, Pas Épouses a travaillé à créer, avec plus de 150 membres et experts, une Théorie du Changement exhaustive qui montre la variété d’approches nécessaires pour en finir avec le mariage des enfants.

 

Il n’existe pas une seule solution parfaite pour atteindre ce but, mais certaines étapes indispensables peuvent aider à mettre ces filles sur la bonne voie pour un meilleur futur. Notre Théorie du Changement indique clairement qu’il faut travailler autour de quatre domaines majeurs : l’émancipation des filles, la mobilisation des familles et des communautés, la prestation de services, et la mise en place de lois et de mesures politiques dans ce sens.

 

La Théorie du Changement souligne que chacun, partout, a un rôle à jouer pour en finir avec le mariage des enfants. Nous avons besoin d’efforts durables et sur le long-terme dans les communautés mais aussi de la part des gouvernements. Il faut des efforts collectifs aux niveaux national, régional et international.

 

Notre Théorie du Changement insiste également sur l’importance de :

 

  • L’investissement sur le long terme
  • Le financement de stratégies efficaces
  • Le partage de pratiques prometteuses
  • La coordination des efforts pour éviter les répétitions.

 

Sans cette approche globale, nous ne serons pas en mesure de parvenir à un véritable changement pour les 15 millions de filles qui sont mariées chaque année.

 

Girls not Brides fighting against child marriage

Des jeunes partisans de Filles, Pas Epouses et Youth For Change se préparent pour le « Africa Girl Summit » sur le mariage des enfants à Lusaka, en Zambie.

Crédit Photo : Filles, Pas Epouses

 

D’après votre expérience, quels sont les principaux obstacles rencontrés par les organisations locales qui cherchent à mettre fin au mariage des enfants en Afrique sub-saharienne ?

 

La majorité des membres de Filles, Pas Épouses est constituée de petites organisations locales. Elles rencontrent de nombreux défis. Mais leur principale difficulté est souvent de réunir les fonds nécessaires pour poursuivre leurs efforts sur le long terme et développer leurs activités contre le mariage des enfants. Même si leur équipe est dévouée à la cause, elles ont en général trop peu d’effectifs, de capacités et d’expérience pour identifier les opportunités de subventions, communiquer avec les donateurs et écrire des projets de financement et des rapports.

 

 

« Les organisations locales font un travail incroyable, souvent dans des contextes difficiles, mais celui-ci n’est pas assez reconnu. Cela signifie qu’il peut être très compliqué pour elles de raconter leur histoire, partager leur expertise et récolter les ressources dont elles ont besoin pour poursuivre, améliorer et développer leurs actions. »

– Lakshmi Sundaram, Directrice exécutive, Filles, Pas Épouses

 

 

En tant que partenariat mondial, nous aidons nos membres à continuer leur excellent travail. Nous savons que le financement est un problème urgent, c’est pourquoi nous mettons l’accent sur cela dans notre nouvelle stratégie 2017-2020.

 

Durant les quatre prochaines années, Filles, Pas Épouses aidera à favoriser les opportunités et à identifier des sources de financement pour nos membres. Notre stratégie insiste également sur l’importance d’allouer des ressources dans les budgets étatiques et à travers tous les ministères.

 

C’est pourquoi notre partenariat avec Women’s World Wide Web (W4) revêt une telle importance pour nous, et pour le bénéfice de nos membres.

 

 

« Je suis extrêmement enthousiaste à l’idée de ce nouveau partenariat. Il permettra aux membres de Filles, Pas Épouses d’exploiter des nouvelles façons de récolter des fonds, et les aidera à bâtir les compétences dont elles ont besoin pour présenter leur travail à un auditoire international. »

– Lakshmi Sundaram, Directrice exécutive, Filles, Pas Épouses

 

 

Quels sont les moyens les plus efficaces pour aider ces organisations locales à surmonter ces défis et poursuivre leur travail ?

 

Aider les organisations locales à surmonter ces problèmes est au cœur des actions de Filles, Pas Épouses – et du partenariat avec W4. Nos priorités sont de :

 

  • Favoriser une meilleure connaissance pour les organisations des bailleurs travaillant sur la thématique du mariage des enfants
  • Aider à renforcer les relations entre organisations et donateurs, à évaluer les opportunités de financement, à monter des projets et à préparer des propositions et rapports
  • Améliorer la visibilité des organisations à travers les sites de financement participatif (comme W4 !), notre propre site, et les plateformes en ligne des organisations.

 

Malheureusement, le mariage des enfants reste très répandu dans le monde entier. Quels avantages y aurait-il à empêcher cette pratique, en termes d’amélioration du bien-être des filles et femmes, mais aussi et plus largement pour les avancées socio-économiques (particulièrement en Afrique sub-saharienne) ?

 

Un monde sans épouses enfants est un monde dans lequel les filles sont à l’abri de la violence, peuvent rester à l’école, être en bonne santé, et devenir autonomes. Pour le moment, trop de filles meurent encore de complications liées à la grossesse et à l’accouchement, et la grande majorité de ces filles sont mariées. Trop de filles sont placées de force dans des mariages au sein desquels elles n’ont pas leur mot à dire.

 

Mettre fin au mariage des enfants ouvrira ainsi une immense sphère de possibilités pour les filles et les femmes partout dans le monde.

 

 

« Si le mariage des enfants prenait fin maintenant, des millions de filles à travers le monde auraient le droit de prendre des décisions concernant leur propre futur, et de mener des vies plus fructueuses. »

– Lakshmi Sundaram, Directrice exécutive, Filles, Pas Épouses

 

 

Mettre fin au mariage des enfants est essentiel afin de réaliser 8 des 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Cette pratique représente une barrière pour la réduction de la pauvreté, l’amélioration de l’alimentation, de la santé et de l’éducation, et pour la progression de la croissance économique.

 

Des recherches récentes par la Banque mondiale montrent que, au-delà des bénéfices pour les filles, leur famille et leur communauté, en finir avec le mariage des enfants aura en outre des effets positifs pour les finances de ces pays. Si cette pratique avait pris fin en 2015, l’économie mondiale aurait pu économiser 566 milliards de dollars d’ici à 2030 ! Ces recherches montrent que les coûts engendrés par le mariage des enfants se comptent en billions (donc en milliers de milliards) de dollars. Et que  les bénéfices économiques de sa disparition se compteraient également en billions. Découvrez-en plus sur l’impact du mariage des enfants.

 

Lakshmi Sundaram, Child Marriage

Lakshmi Sundaram, Directrice exécutive de Filles, Pas Epouses, s’exprime lors d’un panel « Too Young to Wed » sur le mariage des enfants durant la Commission sur le Statut des Femmes en 2013.

Crédit Photo : Gary He / UN Foundation

 

W4 et Filles, Pas Épouses ont créé un nouveau partenariat (ce dont W4 se réjouit !) afin de soutenir les petites organisations locales qui cherchent à résoudre le problème du mariage des enfants en Afrique francophone. Qu’espérez-vous tirer de ce partenariat ?

 

Nous sommes ravis de nous associer à W4 ! Vos buts et objectifs sont en accord avec les nôtres : soutenir les petites organisations locales qui ont du mal à obtenir des financements et à renforcer leurs compétences, et les aider à continuer leur formidable travail.

 

Ensemble, nous pouvons aider ces organisations qui agissent directement auprès des communautés et des filles affectées par le mariage des enfants, luttant sans répit pour promouvoir des changements positifs.

 

Comment les particuliers peuvent-ils soutenir le travail de Filles, Pas Épouses ?

 

En ce moment, il n’y a pas assez de fonds disponibles pour faire face à l’ampleur mondiale et à l’urgence du mariage des enfants. Nous encourageons tous les donateurs qui souhaitent rejoindre le mouvement pour mettre fin au mariage des enfants à soutenir le travail de nos membres directement ou bien à donner à leurs projets sur notre page « Take action. »

 

N’hésitez pas à visiter notre site Filles, Pas Épouses pour en savoir plus à propos de nos membres et de leur formidable travail – et pour les soutenir !

 

Partager cet article

Une histoire à partager?

Contactez-nous
S'inscrire à la newsletter

Notre rédactrice en chef

Andrea Ashworth

est écrivain, journaliste et universitaire. Elle a étudié et enseigné à Oxford, Yale et Princeton. Andrea a écrit pour de nombreuses publications, comme Vogue, Granta, The Times, The TLS et The Guardian. Elle est l'auteur d'un bestseller international, La petite fille de Manchester (titre original : "Once in a house on fire") pour lequel elle a reçu un prix. Andrea cherche à sensibiliser l'opinion sur la violence conjugale et à promouvoir l'alphabétisation et l'éducation.

Close